Le projet « Femmes En Sciences » est un projet porté par l’Association Fédérative Nationale des Etudiant.e.s Universitaires Scientifiques (AFNEUS). Il a pour but de sensibiliser sur la place des filles et des femmes dans les cursus et les carrières scientifiques et lutter contre les stéréotypes et l’auto-censure des jeunes filles.

Au travers de diverses actions, qu’il s’agisse de communication sur nos réseaux sociaux, ou bien d’interventions directement auprès des plus jeunes, l’AFNEUS souhaite toucher un public large et varié.

Un constat

La sous-représentation des femmes dans les filières scientifiques est évidente depuis de nombreuses années. En effet, celles-ci hésitent trop souvent à concrétiser leurs ambitions et l’autocensure les affecte encore beaucoup. Ce blocage s’explique par les stéréotypes sociétaux persistants et un manque de modèles scientifiques féminins

Bien que la proportion de femmes dans les cursus scientifiques augmente légèrement depuis quelques années, force est de constater que les chiffres restent très faibles et que la parité est loin d’être atteinte. Par ailleurs, la ségrégation dans les choix d’orientation est toujours très présente : les garçons dans des filières techniques et scientifiques et les filles dans des filières du secteur tertiaire ou littéraire principalement.

Un manque de modèles

La non attractivité des filières scientifiques envers les jeunes filles est due en partie au manque de modèles scientifiques féminins dans les manuels scolaires et dans la culture générale. En effet, lorsque l’on parle de femmes scientifiques, Marie Curie est régulièrement citée mais il s’agit malheureusement de la seule. Pourtant, nombreuses sont les femmes qui se sont illustrées dans leur domaine et ont permis des avancées scientifiques majeures. De plus, le corps enseignant et les équipes pédagogiques manquent réellement de formation sur cette problématique et sur les préjugés qui y sont associés. 

Ces préjugés sont présents jusque dans le monde professionnel. Aujourd’hui les enseignantes, professeures et chercheuses font face à de nombreux obstacles limitant leurs perspectives d’évolution. Les stéréotypes négligeant le rôle des femmes dans les sciences sont notamment liés à des raisons de vie de famille

Ainsi, le nombre de femmes scientifiques, bien que globalement en augmentation, reste aujourd’hui encore faible. Cette proportion ne fait qu’entretenir une reproduction sociale des stéréotypes. Ce n’est qu’avec des actions à destination des jeunes générations que les stéréotypes se déconstruiront. Mais cela doit aussi passer par un changement d’état d’esprit de l’ensemble de la population.

Les actions du projet Femmes En Sciences

Voila les 10 actions de projet Femmes En Sciences, tant communicationnelles qu’interventionnelles

« Certaines personnes, des hommes, bien sûr – m’ont découragé en disant que la science n’était pas une bonne carrière pour les femmes, ce qui m’a poussé encore plus à persévérer.« 

Françoise Barré-Sinoussi – prix Nobel en physiologie et médecine 2008

Pour en découvrir plus sur nos actions, visitez les autres pages du site de Femmes En Sciences:

Visitez le site de l’AFNEUS pour découvrir les autres projets